1475480396 Amateursdedrones

Marc D.
 

----
POINTS
--
CLASSEMENT
0 /23
INSCRIPTIONS
  • France
  • Villefranche sur Saone
  • Lundi 3 oct. 2016
  • Dernière connexion : 12 mois
  • 110 fois
  • Envoyer un message

La révolution du drone touche tous les secteurs civils et militaires confondus. On pourrait donc écrire un livre sur chaque nouvelle application qui révolutionne nos pratiques. C’est ce que j’ai voulu faire en m’intéressant à la prise de vues, une activité que j’affectionne particulièrement.

Il y a tellement de choses à dire sur cette nouvelle technologie qui a bouleversé le monde de la photo et de la vidéo depuis cinq ans à peine. Ce drone muni de sa caméra déferle sur le marché, une innovation chassant l’autre comme la vague irrésolue. Ainsi, cet ouvrage ne serait jamais sorti si j’avais attendu l’accalmie pour décrire un état moyennement durable.

Voyager avec un drone dans un sac à dos est la promesse de nouvelles histoires à mettre en images et à partager sur YouTube, Facebook et Instagram. C’est même devenu un but du voyage: selfies pittoresques, panoramas grandioses, merveilles du monde, etc. Lire mon guide d'achat consacré aux drones!
Tous les pays n’ont pas encore adopté de législation propre à l’utilisation des drones de loisir. Avant de partir, commencez par vous renseigner auprès des autorités locales. Si l’information est difficile à obtenir, contactez des pilotes de drones du pays que vous souhaitez visiter – consultez pour cela les réseaux sociaux et les forums. Ils sauront mieux vous renseigner que l’office du tourisme, l’ambassade ou la police locale.
En l’absence de réglementation, profitez! Mais ne considérez pas pour autant que tout est permis, surtout dans les états autoritaires où les libertés sont restreintes. Comportez-vous comme vous le feriez en France et imposez-vous les mêmes règles, en jouant avant tout la sécurité: évitez le survol de personnes ou de sites sensibles, voire interdits, choisissez les heures où il y a le moins d’affluence sur les sites. Et n’oubliez pas de vous renseigner sur place avant de voler pour être sûr qu’il n’y a pas d’interdiction.

En cas de rencontre avec les autorités, montrez-leur que vous réaliser uniquement des souvenirs de vacances, et que vous n’êtes en aucun cas un espion!
Tant qu’il n’y aura pas d’accidents et que les dronistes seront respectueux, ces pays resteront (pour combien de temps?) des espaces de liberté appréciables. Gardez à l’esprit qu’en cas d’accidents ou de mauvais comportement d’un seul d’entre nous, les drones pourraient être purement et simplement interdits.

Les secteurs professionnels qui utilisent des drones civils sont de plus en plus nombreux. La révolution de ces appareils est en marche. L’audiovisuel, les services, l’industrie et l’agriculture développent tous les jours de nouvelles applications grâce aux drones. En novembre 2012, on dénombrait 90 opérateurs déclarés; aujourd’hui, ils sont environ 2 500. La FPDC (Fédération professionnelle du drone civil) classe ces nouveaux métiers en quatre secteurs.

Pour exercer une activité de télépilote professionnel, il faut commencer par une solide formation au pilotage et avoir obtenu son certificat d’aptitude théorique de pilote civil ou militaire (y compris ULM). Il faut ensuite entreprendre des démarches administratives pour déclarer son activité et obtenir des autorisations. Et il convient de rendre compte régulièrement de cette activité.

Marc David

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus